L.M.P.A
Laboratoire de Mathématiques Pures et Appliquées
Joseph Liouville

Séminaire Approx, EDP et Modèles aléatoires du 1er avril

Jean-Baptiste Clément (Imath, Toulon)

L’équation de Richards modélise les écoulements en milieux poreux variablement saturés. Il s’agit d’une équation non-linéaire parabolique dégénérée dont la résolution pose certains défis. L’obtention de résultats robustes, précis et efficaces est difficile, en particulier à cause des fronts de saturation raides et dynamiques induits par les propriétés hydrauliques non-linéaires. Les méthodes de Galerkine discontinues sont des schémas de discrétisation très flexibles présentant un certain nombre d’attraits (ordre élevé, adaptation de maillage, formulation locale, ...). Une stratégie adaptative est proposée afin d’améliorer la résolution de l’équation de Richards pour des applications exigeantes (échelles spatio-temporelles variées).

Informations : 13:30 - 14:30 Conférence 100% visio, BigBlueButton

Agenda