L.M.P.A
Laboratoire de Mathématiques Pures et Appliquées
Joseph Liouville

Séminaire des doctorants

Séminaire

Évènements passés


  • Séminaire des doctorants du 7 mars

    Ayoub Harat (ULCO)

    Introduction au problème du moment tronqué (I)

    Dans cet exposé on va parler, premièrement, de la naissance du problème des moments introduit par T. J. Stieltjes et comment il a essayé (réussi) de le résoudre, en suite on verra plusieurs généralisations de ce problème, puis on va rappeler la liaison que Stieltjes a fait entre son problème du moment et les polynômes orthogonaux. Dans une deuxième partie de cet exposé on va introduire la méthode proposée par M. Riesz (méthode qui utilise des outils de l’analyse fonctionnel) qui a permis de voir le problème d’un autre angle et ajouter une autre vision, cette méthode a bien fait avancer le problème à l’époque et reste le faire jusqu’à maintenant.

    Informations : 15:30 - 16:30 Salle C201

  • Séminaire des doctorants du 8 février

    Hamad Darwiche (ULCO)

    Valeurs extrêmes en milieu aléatoire

    Dans le cadre classique de la théorie des valeurs extrêmes, on s’intéresse au comportement du maximum de n variables aléatoires iid lorsque n tend vers l’infini. Cette théorie a été développée par Gnedenko dans les années 40. Leadbetter a étendu l’étude à des variables aléatoires non iid et satisfaisant des conditions peu restrictives, appelées D(un) et D′(un).
    Récemment, Franke et Saigo ont étudié des extrêmes pour des suites de vari- ables aléatoires qui ne satisfont pas les conditions D(un) et D′(un). Plus pré- cisément, étant donnés une suite de variable aléatoire iid (ξk)k∈Z et une marche aléatoire Sn, n ≥ 0, sur Z, ils étudient le comportement limite du maximum maxξ(Sj) : j ≤ n quand n tend vers l’infini. On parle alors d’extrêmes en milieu aléatoire. La loi limite de ce maximum est discutée selon que la marche aléatoire est récurrente ou transiente.
    Après avoir présenté le travail de Franke et Saigo, nous nous intéresserons, dans cet expose, à ce qui advient du comportement limite du maximum maxξ(Sj ) : j ≤ n lorsque la suite (ξk)k∈Z satisfait seulement les conditions D(un) et D′(un).

    Informations : 13:30 - 14:30 C 107

  • Séminaire des doctorants du 12 décembre 2018

    Feriel Bounhadjera (ulco)

    Nonparametric relative error estimation of regression function for censored data

    We built a new kernel estimator of the mean squared relative error of the regression function for censored data and we establish the uniform almost sure convergence with rate over a compact set and its asymptotic normality.

    Informations : 15:30 - 16:30 C101

  • Séminaire des doctorants du 30 novembre 2018

    Munkhegerel Tsegmid (ulco)

    Modeling underground flow in shallow aquifer

    In this work, we present a class of simplified models which describe the water flow in shallow aquifers. They are an alternative to the 3D-Richards model which is classically used in this kind of porous media. The idea of the models is to couple the two kind of dominant flows holding when the ratio deepness/largeness of the aquifer is small. The
    first one is dominant in a small time scale and is described by a vertical 1d-Richards problem. The second one appears in a long time scale. It is a 2D problem which describes the evolution of the hydraulic
    head which turns to be constant with respect to the vertical variable. Moreover, each model of the class is characterized by an artificial level which the Dupuit hypothesis is made (i.e. the vertical flow is instantaneous). We prove formally by using asymptotic expansions that the 3d-Richards problem and each model of the class lead exactly to the
    same effective problem, and this at every considered time scale (short and long). We also present numerical simulations to compare several models of the class and the original 3d-Richards problem.

    Informations : 15:45 - 16:45 C105

Agenda

août 2019 :

Rien pour ce mois

juillet 2019 | septembre 2019